Écrit par 10:23 Lifestyle, Sorties

Fleurs des dunes, d’été et des marais du littoral Atlantique

lancéolé bretagne

Chevauchez votre vélo et partez à la découverte de la superbe flore de la façade Atlantique. Présentes majoritairement à l’état sauvage, ces fleurs surprennent autant qu’elles peuvent indifférer car considérées comme des chiendent. 

Pourtant, elles sont essentielles à l’écosystème fragile des falaises, des marais et des dunes de sable des côtes.

Une fois leur cycle de vie passé, les graines sont récoltées par les maisons du littoral pour les replanter avant que les branches soient recyclées. Elles finissent souvent à  égayer les intérieurs des maisons de bord de mer pour former de jolis bouquets de fleurs séchées. 

Vous allez le découvrir, les espèces de fleurs de la côte Atlantique dissimulent bien des secrets et même des aspects comestibles que beaucoup ignorent. Cap sur l’Ouest ! Nous allons vous dévoiler les caractéristiques de plus d’une vingtaine d’espèces répertoriées par ordre alphabétique.

Plantes sauvages à découvrir sur la façade Atlantique

Blackstonie Perfoliée

Blackstonia Perfoliata​

blackstonie perfoliée

La Blackstonie est une plante herbacée aux “parfaites” petites fleurs jaunes. Elles s’ouvrent sur 8 pétales et tout autant d’étamines.

Les Blackstonies poussent sur les pelouses sableuses, et les sols calcaires parfois rocailleux voire humides des marais de l’Atlantique. Elles se distinguent par des feuilles triangulaires parfaitement symétriques d’un vert / gris / bleu qui peuvent grimper jusqu’à 80 cm de hauteur. Ces feuilles sont soudées entre elles, et la tige les perforent en leur centre. La Blackstonie perfoliée fleurit du mois de Mai jusqu’au mois de Septembre. Faisant partie de la famille des Gentianacée, la surnommée “petit gentiane” se raréfie de plus en plus le long de nos côtes.

Bourrache Officinale

Borago Officinalis

bourrache

Cette plante à fleurs bleues est très commune sur le littoral Atlantique. On peut  découvrir la Bourrache dans les marais humides et parfois sur des sols plus secs des bords de mer. La floraison de la Bourrache officinale intervient du mois d’Avril jusqu’au mois de Septembre. 

Jadis, elle était fréquemment cultivée comme légume, car la fleur de Bourrache possède une saveur qui évoque pour certains les concombres et pour d’autres les huîtres. La Bourrache peut atteindre les 60 cm et ses jeunes feuilles crues font de bons agréments aux salades. Pour dévoiler son caractère sauvage, l’idéal est de hacher les fleurs de Bourrache. L’huile des graines est bonne pour la peau et se retrouve très souvent utilisée en médecine pour ses nombreuses vertus.

Cardère Sauvage

Disparus Fullonum

cardère sauvage

La Cardère est une plante singulière de la famille des Dipsacaceae. Elle se reconnaît au premier coup d’œil car elle pousse à taille humaine (160 cm) et “pique” de partout. 

Dans certaines régions du littoral Atlantique, ses pointes sont appelées “chardons”. Du mois de Juillet jusqu’au mois de Septembre, les gros bourgeons de la Cardère sauvage deviennent le cabaret des oiseaux. Ils viennent s’hydrater avec les gouttes d’eau déposées par la rosée ou la pluie qui se trouvent accumulées à la base de ses vastes feuilles. Quand, ses grands fleurons couleur lilas s’éteignent, on rencontre bien souvent la Cardère sauvage en bouquets d’herbes sèches. Ces ornements sont  très appréciés pour décorer les maisons où l’on diffuse un esprit bord de mer.

Carotte Sauvage

Daucus Carota

carotte sauvage

La Carotte sauvage est une plante appartenant aux Apiacées. Elle est très commune et pousse comme un chiendent dans les champs dunaires et le long des pistes cyclables de la côte. 

Son nom peut porter à confusion car elle ne produit pas de légumes. Pourtant, sa racine possède une odeur de carotte bien prononcée lorsqu’on la froisse. La Carotte sauvage est porteuse de petites ombelles blanches qui constituent une petite coupole. Lorsqu’elle entre en floraison (du mois de Juin jusqu’au mois de Septembre), il est possible qu’une petite fleur rouge-bordeaux pousse en son centre. Elle fait surface pour attirer des insectes pollinisateurs.

De ce fait, la Carotte sauvage porte plusieurs noms comme le nid d’oiseau, la dentelle de l’évêque ou encore la dentelle de la reine Anne.

Cirse à feuilles Lancéolé

Cirsium Vulgare

cirse

Le cirse est une plante très commune pouvant mesurer jusqu’à 1,50m. C’est une plante herbacée de la famille des Astéracées. 

Le cirse est bisannuel ; il aboutit à son cycle de vie au bout de 2 ans seulement. On peut le rencontrer dans les prés salés et les terrains secs comme les marais salants de la Vendée à la Bretagne

Le cirse lancéolé fleurit au cours de l’été (du mois de Juin jusqu’au mois de Septembre). Dans ce cœur de floraison, il ressemble beaucoup au chardon puisqu’il dispose de fleurs magenta et de fruits akènes (s’apparentant au pissenlit). Cependant, prenez garde en voulant le cueillir. Le cirse est couvert d’épines, même si certaines parties de ses jeunes pousses sont comestibles.

Compagnon Blanc

Silene Latifolia

compagnon blanc

Surnomé aussi Lychnis à grosses graines ou Silène à larges feuilles, le Compagnon blanc est une plante herbacée vivace. Elle s’apparente aux Caryophyllaceae. Le compagnon blanc offre une jolie fleur blanche à 5 pétales échancrés. Elle s’échappe de dents vertes dressées par une ouverture bordée que l’on appelle “sifflet”. 

Le Compagnon blanc se rencontre aussi bien dans les marais que dans les champs et les  chemins du bord de la côte Ouest. Cette plante fleurit du mois de Mai jusqu’au mois d’Octobre. 

Ses jeunes pousses sont comestibles et très recherchées lorsqu’elles ne sont pas arrivées à leur pleine maturité. La tige fine du Compagnon blanc peut grimper jusqu’à 80 cm. C’est une plante endémique du littoral Atlantique, mais on peut aussi le trouver jusqu’à 1400 mètres d’altitude, comme dans les Pyrénées-Atlantique.

Euphorbe Maritime

Euphorbia Paralias

euhphorbe maritime

L’Euphorbe maritime est une espèce vivace de plantes dunaires. Il se distingue par sa poussée verticale assez raide grâce à ses branches épaisses. D’apparence : Sa tige est verte aux tendances rougeâtres, ses feuilles bleues / grises et ses fleurs à ombelles jaunes donnent du caractère au relief côtier. 

L’Euphorbe maritime se fait souvent appeler Euphorbe des dunes, Euphorbe des sable et Euphorbe du soleil tant il se plaît sous la chaleur des côtes. Pour survivre, il enfonce ses racines très profondément dans le sol afin de s’hydrater par les réserves d’eau. 

Grâce à cette structure solide, l’Euphorbe maritime participe à fixer le sable et à limiter l’effondrement des dunes fragiles du littoral. Des plants en sont régulièrement réinsérés pour maintenir un écosystème durable.

Gaillet des Sables

Galium Arenarium

gaillet des dunes

Le Gaillet des sables fait partie de la famille des Rubiacées. Cette petite plante herbacée sauvage tapisse les sols sablonneux des régions de la façade Atlantique. Elle dépasse rarement les 15 cm de hauteur lorsqu’elle atteint sa maturité au cours de l’été. Sa floraison qui s’étend du mois de Juin au mois de Septembre, rend le Gaillet très abondant. 

Le Gaillet des sables dispose d’une souche rampante qui s’agrippe dans les dunes et participe à leur maintien. Il se caractérise par des tiges épaisses et couchées très diffuses. Tout le long, ses abscisses sont ornées de minuscules fleurs d’un jaune vif qui poussent de toutes parts. Et, ses feuilles sont également courtes, rapprochées. Elles forment de petites grappes d’environ 3 à 4 mm qui ressert les bouquets et constituent des parterres magnifiques.

Giroflée des Dunes

Matthiola Sinuata

giroflée des dunes

La Giroflée des dunes peut aussi se trouver sous le nom de Matthiole à feuilles sinuées. Cette plante bisannuelle se distingue par une pousse en touffe et des tiges arborant des fleurs bleues violacées.

Sa croissance rapide s’effectue du début du printemps et jusqu’au début de l’été.  (Floraison du mois de Mai au mois de Juillet). 

La Giroflée des dunes, comme son nom l’indique, pousse de façon très prospère sur les sols sableux et arides des dunes de la côte Atlantique. Cette plante herbacée est très commune autour des plages notamment. Comme d’autres végétaux des bords de mer, elle assure la stabilité des dunes. La Giroflée peut mesurer jusqu’à 60 cm et dispense une agréable odeur lorsque le soleil se couche. Comme la plupart des plantes Brassicaceae, la Giroflée des dunes accomplit son cycle de vie en 2 ans avant de s’éteindre.

Lavande de Mer

Limonium Vulgare

lavande de mer

La lavande de mer s’apparente aux plantes herbacées Plumbaginaceae. 

Elle est souvent surnommée Saladelle, Immortelle bleue ou Lilas de mer. Contrairement à la lavande de nos jardins, celle-ci n’a aucune odeur particulière mais porte bien les fameuses petites fleurs mauves. Ces jolies corolles violettes se regroupent en épis et se plaisent beaucoup sur le littoral Atlantique

La Lavande de mer mesure jusqu’à 40 cm et se trouve très facilement dans les prés salés, les estuaires ou les réserves naturelles de la façade Atlantique

Pour le plaisir de nos yeux, la floraison de la Lavande de mer s’effectue en été. (Du mois de Juillet au mois d’Octobre environ).

Étant une plante vivace, la Lavande de mer supporte facilement les changements de saison (des fortes chaleurs, aux grands froids). Ses longs épis intéressent beaucoup pour la composition de bouquets séchés et décoratifs dans les résidences des bords de mer.

Liseron Soldanelle

Calystegia Sodanella

liseron soldanelle

Le Liseron des sables est la plante favorite des locaux mais aussi des estivants.

Il s’agit d’une plante vivace faisant partie de la famille des Convolvulacées. Il se distingue par une hauteur de 50 cm à 1 mètre qui s’oriente de façon rampante le long des plans sablonneux. 

Elles viennent charmer les dunes grâce à ses grandes fleurs roses aux 5 bandes blanches. Le Liseron  Soldanelle se plaît particulièrement en plein soleil ce qui explique sa floraison qui intervient au cours du printemps et en plein été. 

Cependant, c’est une espèce botanique qui tolère également les grands froids (pouvant aller jusqu’à -20°). Elle n’est pas difficile à satisfaire.

Quand il est garni de tuteurs, le Liseron peut s’étendre et grimper très facilement (croissance moyenne). Sa robustesse, sa tenue dans tous les types de sol et sa beauté le rendent très populaire pour effectuer la  couverture d’un treillage décoratif en jardin.

Maceron

Smyrnium Olusatrum

maceron

Le Maceron est aussi appelé Persil mistigri ou Poivre des marais par endroits. Il s’agit d’une plante herbacée très commune dans les marais de la côte Atlantique

Tout comme la Carotte sauvage, le Maceron s’apparente aux Apiacées et peut atteindre facilement 1 mètre de hauteur. Sa floraison intervient au début du mois d’Avril jusqu’au mois de Juillet. Le Maceron s’arbore de minuscules fleurs jaunes-blanchâtres dont les fruits sont des graines noires et sèches ; qui lui signifie son surnom de poivre du marais. 

Le Maceron est depuis naguère employé comme une plante potagère. Que ce soit les racines tuberculeuses, les fleurs ou les graines, le Maceron sublime la cuisine. Souvent oublié, il dévoile pourtant des saveurs aromatiques et sucrées très agréables. Les graines, une fois moulues comme le poivre, offrent un goût aux notes salées des marais qui est parfait, surtout après cuisson.

Mauve Sylvestre

Malva Sylvestris

mauve sylvestre

La grande Mauve, ou Mauve des bois, est une fleur caractéristique des herbes sauvages ; notamment des champs et des vignes de la côte Atlantique. Il s’agit d’une plante vivace très rustique qui perdure à l’état sauvage en bordure de chemins.

La Mauve sylvestre est un plaisir visuel. Ses 5 pétales mauves sont irisés d’un violet vif. Elle se reconnaît grâce à la constitution de sa fleur en forme de cœur. 

Cette plante bisannuelle est aussi médicinale. Elle fait partie de la famille des Malvacées dont les propriétés sont bien connues et employées depuis l’Antiquité.

La Mauve Sylvestre a des vertus calmantes, digestives et apaisantes. Elle s’épanouit grandement dans un climat maritime. Ses fleurs comestibles ont des tiges pouvant atteindre 120 cm de haut, surtout lorsque le soleil rayonne directement dessus.

Moutarde des Champs

Sinapis Arvensis

moutarde des champs

C’est LA fleur sauvage des marais salants de la côte Atlantique ! La Moutarde des Champs est une plante herbacée appartenant aux Brassicacées.

Comme son nom l’indique, c’est une espèce botanique comestible.

Au printemps, elle décore les lieux secs de sublimes fleurs jaunes pouvant atteindre 80 cm. La pointe florale de la Moutarde des Champs se situe entre le mois de Mai et le mois de Septembre, pour le plus grand plaisir des Gorgebleues

La Moutarde des Champs dispose de 4 pétales jaunes individuels et principaux. 

Les feuilles des jeunes pousses sont d’une beauté spectaculaire mais peuvent aussi ravir vos papilles. Crues en salade ou cuites comme un légume, les feuilles de la Moutarde des Champs sont délicieuses. Quant aux graines, elles sont employées comme condiment depuis la nuit des temps.

Myosotis des Champs

Myosotis Arvensis

myosotis des champs

Le Myosotis des Champs est une plante sauvage qui possède d’adorables petites fleurs bleues. Elles pullulent dans les prés et les bordures sèches des marais de la façade Atlantique. D’un diamètre de seulement 2 à 4 mm, les fleurs du Myosotis des Champs se tiennent par petits groupes. Comme si elles étaient serrées les unes contre les autres pour se protéger.

Le Myosotis des Champs fait partie de la famille des Boraginaceae. On le retrouve communément cultivé comme plante ornementale. Il peut mesurer jusqu’à 60 cm grâce à des tiges raides et élancées. Sa floraison est plutôt longue. Les fleurs s’ouvrent du mois d’Avril jusqu’au mois de Septembre. Elles sont d’abord rosées avant de devenir d’un bleu très clair si caractéristique. Le calice est couvert de poils crochus qui se referment lorsque le Myosotis arrive à maturité.

Ophrys de la Passion

Ophrys Passionis

ophrys de la passion

Cette plante se fait malheureusement rare, car sa beauté tente les promeneurs et se fait trop souvent cueillir. L’Ophrys de la Passion est en réalité une sublime orchidée sauvage qui fleurit du mois de Février jusqu’au mois d’Avril. 

Ses longs pétales lui ont longtemps coûté une considération moindre par rapport à ses cousines les orchidées communes. Pourtant, l’Ophrys de la Passion sait très bien se servir de corolle de 24 mm.  Il s’agit en réalité d’une stratégie de reproduction encore inédite dans le milieu. Son pétale foncé principal a l’apparence d’un insecte. Il produit des phéromones qui attirent les mâles pollinisateurs (abeilles en autre…). Ainsi, ils se trouvent envoûtés et pollinisent la plante.

L’Ophrys de la Passion pousse surtout dans des zones sinueuses, où le climat oscille entre chaleur et humidité. L’air de l’Atlantique lui sied parfaitement.

Orchis Pyramidal

Anacampis Pyramidalis

orchis pyramidal

L’Orchis Pyramidal est une espèce d’orchidées sauvages. Elle appartient donc à  la famille des Orchidaceae. 

Cette plante vivace pousse sur des sols calcaires, secs et parfois sur des pelouses arides. L’Orchis se plaît particulièrement en plein soleil où il peut croître sereinement durant son court cycle de vie.

En effet, il fleurit du mois de Mars jusqu’au début du mois de Juillet. Durant cette floraison de quelques mois, l’Orchis Pyramidal produit ses fleurs, ses fruits et ses graines puis s’éteint.

Son feuillage caduc lui permet  de pouvoir atteindre les 80 cm de hauteur. Cette plante se distingue par ses magnifiques pétales violettes qui forment un dôme – Pyramidal. L’Orchis ne possède pas de nectar. Bien souvent, elle est fécondée par des papillons diurnes et nocturnes. Aussi, c’est grâce à un leurre végétal qu’il attire les papillons à sa fleur afin d’assurer sa survie.

Panicaut Maritime

Eryngium Maritimum

panicaut maritime

Tout comme le Maceron, cette plante herbacée fait partie des Apiacées. Le Panicaut Maritime surnommé Chardon des Dunes est très résistant. Il s’installe dans les zones arides, orientées en plein soleil pour produire sa magnifique fleur bleutée de 2 cm. 

Ce botanique est devenu l’un des emblèmes du conservatoire du littoral. En effet, le Panicaut Maritime est une plante endémique de la façade Atlantique pour laquelle il est très utile. Sa tige robuste est remarquable. Elle s’enfonce profondément ce qui permet de maintenir les côtes sableuses qui régressent d’années en années. 

Pendant bien trop longtemps, le panicaut maritime était cueilli pour former des bouquets de fleurs sèches. Ses épines acérées n’étaient pas un frein au ramassage.

Cette tendance passée, le Panicaut refait surface pour le plus grand bonheur des écogardes. Récemment, on a pu observer de nouvelles colonies dans les dunes de sable de Vendée et de Charente-Maritime.

Petite Bardane

Arctium Minus

petite bardane

La Petite Bardane est une plante médicinale qui fait partie de la famille des Astéracées. Sa tige moyenne mesure environ 10 cm, ce qui lui permet de se dresser fièrement au milieu des terrains secs et des chemins oubliés.

Ses fleurs purpurines ont une teinte à tendance rosée qui se montre uniquement en plein été. (Quelques journées seulement au cours des mois de Juillet et Août). 

Souvent surnommée la “velcros”, la Petite Bardane possède des capitules ovales  qui possèdent des petits crochets. Ils adhèrent facilement aux vêtements ou au pelage des animaux.

Lorsque que la Petite Bardane se trouve dans des conditions optimales, elle peut produire de 6000 à 16 000 akènes. Puis, les graines peuvent rester viables dans le sol durant 1 à 3 ans.

Les racines de la Petite Bardane ont depuis toujours été consommées lacto-fermentées. Sa puissance active facilement l’appareil digestif.

Pavot Cornu

Glaucium Corniculatum

pavot cornu

Le Pavot Cornu est communément appelé le Pavot des Sables car c’est un fervent colonisateur du haut des plages et des dunes. Cette espèce botanique appartient aux Papavéracées.

Sa floraison s’étend du milieu du printemps jusqu’en été. (Du mois de Mai jusqu’au mois d’Août). Les fleurs du Pavot Cornu font 6 centimètres en moyenne. Elles sont composées de 4 pétales majeurs et de 2 sépales, généralement, d’un jaune vif. Mais il arrive parfois d’en découvrir avec des teintes orangées voire rougeâtres.

C’est une plante vivace très robuste au climat oscillant de l’Atlantique. Il résiste aux pluies de sel et à la chaleur sèche, niché dans les hauteurs de sable. Cependant, la croissance du Pavot Cornu demeure assez lente. En terrain sec, il peut tolérer des températures descendant à -15°C. Sur la façade Atlantique, il tient donc un cycle de vie prospère.

Renoncule de Baudot

Ranunculus Baudotii

renoncule de baudot

La Renoncule de Baudot est une petite plante vivace et flottante. D’une hauteur de 10 à 50 cm, elle s’épanouit dans les eaux saumâtres des marais salants oubliés. C’est d’ailleurs à cet endroit qu’elle a été repérée pour la première fois en 1840 par M. Baudot qui lui donnera son nom.

La Renoncule de Baudot fleurit du mois de Mai jusqu’au mois de Juin. Sa croissance facile, lui permet d’envahir rapidement les mares saumâtres et les cours d’eau. Ses feuilles ont deux formes majeures : 

  • Les submergées découpées en lanières capillaires ;
  • Les flottantes élargies en rein ;

Les oiseaux aquatiques trouvent dans la Renoncule de Baudot de la nourriture dans ses lobes profonds. Les pédoncules sont épais et représentent également un refuge très appréciable pour les espèces marines.

Le renoncule de Baudot ouvre de grandes fleurs qui sont souvent deux fois plus longues que le calice. Les étamines de cette plante sauvage sont plus courtes que son pistil, ce qui la rend très singulière.

Séneçon Jacobée

Jacobaea Vulgaris

séneçon jacobée

Le Séneçon Jacobée ou Séneçon de Jacob est une plante commune de la côte Atlantique. Cet herbacé est vivace et bisannuel. Son cycle de vie atteint rarement les 2 ans. Il fait partie de la famille des Asteraceae. 

Le Séneçon se reconnaît à ses longues tiges d’un vert puissant pouvant grimper jusqu’à 1,20 mètres de hauteur. 

Ses inflorescences jaune d’or éclairent les champs lorsque les estivants arrivent en bords de mer. En effet, la floraison du Séneçon Jacobée intervient durant l’été. (Du mois de Juillet jusqu’au mois de Septembre).

Très présentes dans les champs qui bordent les fronts de mer, ces multitudes de petites fleurs jaunes étincelantes font fréquemment office de décors pour de jolies photos de vacances. 

Toutefois, restez prudents si l’envie d’un bouquet de fleurs vous passe à l’esprit. Le Séneçon de Jacob est une espèce toxique.

Tamaris d’été

Tamarix Ramosissima

tamaris d'été

Le Tamaris d’été est aussi appelé Cèdre Salé, ou simplement – Tamaris. Il s’agit d’un arbuste faisant partie de la famille des Tamaricacées. 

Il se distingue par un tronc épais et arqué où des feuilles caduques poussent sur des tiges rougeâtres. Le Tamaris fleurit sur une très courte période (Mars / Avril) où de petites fleurs roses se faufilent parmi un feuillage plumeux vert pâle. 

Le Tamaris d’été se distingue par de longues branches tombantes. Elles forment de belles grappes appelées “chatons”, toutes garnies de ses fameuses fleurs roses. 

Cet arbuste ornemental à l’atout majeur d’être très facile à contenter. Il tolère parfaitement l’eau salée ce qui fait de lui un atout majeur pour le littoral Atlantique. D’ailleurs, il a été implanté un peu partout sur les littoraux pour maintenir une flore vivace. Au printemps, les pistes cyclables sont éblouies par ces buissons roses rayonnants rappelant les cerises japonais.

Vipérine Commune

Echium Vulgare

vipérine commune

La Vipérine est une espèce de plantes Dicotylédones de la famille des Boraginaceae. Comme la Bourrache ou le Myosotis des Champs, elle à la faculté d’apparaître naturellement à l’état sauvage.

Son nom provient de ses étamines qui dépassent la corolle et rappellent la langue bifide des serpents. Cette herbacée annuelle voire bisannuelle lui permet d’être très répandue sur la façade Atlantique

La Vipérine pousse principalement dans des terrains perturbés, très secs ou des champs en friches. Elle s’accommode parfaitement du vent, de l’air marin et de la chaleur.

La Vipérine est une plante mellifère dont les tiges sont hautes et poilues. Elles font généralement entre 15 et 30 cm et leur floraison est très courte. Elle survient uniquement au mois de Juin. Lorsqu’elles sont en bouton, les fleurs sont roses puis deviennent d’un bleu vif quand elles arrivent à maturité. Les Vipérines sont très communes sur les îles du centre Atlantique (Ré, Oléron, Aix).

(Visited 63 times, 1 visits today)
Fermer