Écrit par 5:31 Food

Quels vins pour accompagner les produits de la mer ?

plat poisson et vere d vin

Que serait un délicieux plateau de fruits de mer, ou un filet de poisson sans être sublimé par l’accord d’un cépage délicat ?

Le vin permet de maintenir la saveur de vos plats, tout en apportant une touche vive qui vient relever les produits de la mer les plus légers.

Lorsqu’on est évoque un repas autour de poissons, de coquillages ou de crustacés, on pense instinctivement à ajouter un bon vin blanc sec ou moelleux.

Toutefois, les vins rouges peuvent aussi parfaitement s’accommoder pour révéler des saveurs inédites.

Aujourd’hui, on vous dévoile comment procéder pour obtenir des notes acidulées parfaitement équilibrées en gastronomie de la mer.

Vins spécialement élaborées pour accompagner un plat de poisson

Le vin blanc est souvent privilégié quand on sert des plats à base de poissons. Mais vous allez le voir, suivant les accords, il se peut que parfois, un subtile vin rouge puisse venir s’accorder à la perfection.

Les vins blancs à l’honneur

Les poissons se marient parfaitement avec des vins blancs secs plutôt développés. Ils viennent souligner les traits iodés de l’océan.

Le Chablis opère toujours à merveille quelque soit le poisson. Ses qualités exceptionnelles fines presque acides sont aussi adaptées aux plateaux de fruits de mer.

Si vous dégustez votre poisson uniquement  avec un trait de citron, faites appel à un vin légèrement liquoreux pour contrebalancer les saveurs. Un Riesling d’Alsace voir un Muscadet sont recommandés.

Dès qu’une sauce au beurre vient accompagner le plat de poisson, il faut davantage s’orienter vers un vin léger et moelleux comme le Pouilly-Fuissé, ou encore un Sauvignon.

Du côté plats préparés :

La soupe de poisson ou la bouillabaisse sont des plats très affirmés qui réclament un vin à leur hauteur. Le Pouilly-fumé est particulièrement bien adapté à la soupe. Quant à la bouillabaisse, on aurait tendance à vous conseiller un vin blanc régional comme un Côtes de Provence par exemple.

Mais, pour hisser les étendards du territoire, un rosé Bandol se prête aussi très bien à ce plat typique.

Quel vin blanc choisir pour le poisson ?

Saumon grillé et verre de vin blanc

Ravissez vos papilles en choisissant les vins les plus propices à votre plat. Du plus classique au plus surprenant. Essayez d’adapter les vins blancs secs ou moelleux à vos préférences culinaires. Voici quelques suggestions :

Avantage gustatif : La finesse du Chablis permet de sublimer les poissons blancs qui apprécient l’élégance d’un cépage sec et vif. Un Chablis jeune ou vieux pourra parfaitement souligner les saveurs douces d’un poisson juste poêlé, cuit au four, à la vapeur ou même une terrine froide de poissons servie en entrée.

Avantage gustatif : Le Corton-Charlemagne possède une grande allure. C’est LE vin adapté aux produits de la mer par excellence. Doré et riche en alcool, il se distingue secrètement sur des plats de poissons en sauce (quenelles de brochet, ragoût de poisson, fricassée d’anguilles…)

Avantage gustatif : Le cépage du Pouilly-Fuissé est reconnaissable à ses notes toastées et de fruits exotiques voir d’abricot sec. Ce vin qui se distingue du Pouilly-fumé possède un goût généreux du terroir. Il ira relever les filets de poissons cuits à l’unilatérale et soulignés par une sauce au beurre notamment.

Avantage gustatif : Le Puligny-Montrachet est un vin de terroir engagé, charnu aux reflets verts. On retient la présence des vignes de Chardonnay. Ses arômes minéraux sont très appréciés sur des plats de poissons contenant de la crème, une sauce montée ou une poêlée forestière à base de champignons.

Avantage gustatif : Le Riesling est un vin vif et fruité qui se décline, sec, demi-sec, ou moelleux. Il possède une concentration de notes très sucrées pouvant offrir accord de texture avec les poissons dont la chair est fine. Pensez au Saint-Pierre, au Rouget-Barbet, à la Rascasse… Et même à une délicieuse choucroute de la mer !

Avantage gustatif : Le terroir s’impose avec la vivacité du Sancerre. Ce cépage léger se caractérise par une arôme de “pierre à fusil” – Très minéral. L’atout de ce vin, c’est qu’il peut être cuisiné avec le poisson et se déguster en accompagnement du plat. Il est fréquent d’élaborer des dorades au four avec un trait de Sancerre.

Du vin rouge sur du poisson ?

Beaucoup vont crier à l’hérésie, et pourtant… Le vin rouge peut tout à fait être approprié sur des poissons dont la cuisson a du caractère. 

Oubliez la cuisson à la vapeur dont les tanins du vin rouge écrasent le plat, et laissez place à des filets grillés au barbecue ou à la plancha ! Anguilles, barbue, rouget-barbet et même sole… Tentez-les grillés, résultat assuré !

Vous pouvez même les accompagner de quelques sauces relevées comme la moutarde ou une aïoli ou tartare… Le vin rouge vient parfaire l’association.

Mais la cuisson n’est pas le seul élément qui permet d’ajouter du vin rouge à un plat de poisson. Les poissons au goût prononcé sont également à privilégier.

Par exemple, le saumon, la truite ou encore le thon peuvent être délicieux. Même avec une cuisson en papillote, ils vont être magnifiés par les notes empyreumatiques d’un vin rouge !

Quel vin rouge choisir pour le poisson ?

repas poissons et verre de vin

Maintenant que vous avez désacralisé l’association unique du poisson avec des vins blancs, il est tant de connaître les cépages les plus appropriés.

Faites découvrir de nouvelles saveurs à vos convives avec notre sélection d’accords mets et vins rouges :

Avantage gustatif : Ce vin jeune n’en est pas moins charpenté. Fin et tendre, le Cabernet Franc se manifeste par des arômes de poivrons et de légumes grillés. Sa fraîcheur générale s’apprécie grandement sur un barbecue de poissons où l’on ajoute des brochettes de légumes colorés et sucrés.

Avantage gustatif : Le Chirouble est assez méconnu, alors qu’il s’agit d’un remarquable cépage Gamay. Il possède très peu de tanins, ce qui est en fait un superbe agrément pour les produits de la mer. Ses fameuses notes florales conviendront aux poissons à chair blanche comme rosée braisés ou cuits à l’étouffée.

Avantage gustatif : Le Pinot noir est l’un des cépages rouges les plus adéquats pour une association avec du poisson. Ses tanins se fondent avec finesse pour révéler des teintes épicées qui rappellent le poivre et les fruits rouges (groseille, cassis…) Ce vin est tout simplement extraordinaire sur une poêlée d’anguilles ou d’encornets, ou une brandade de morue.

Avantage gustatif : Pour sortir de l’ordinaire, le Saint-Julien offre un bouquet d’arômes complexes et puissants. Son goût velouté et boisé opère très bien sur les poissons grillés à la plancha dont les braises sauront rappeler son tanin à l’esprit brun. Des notes de truffe et de cacao sauront marquer votre plat de la meilleure façon qui soit.

Avantage gustatif :  Ce cépage qui ne manque pas de caractère sait très bien s’associer avec un plat de poisson et tout particulièrement les ragoûts. Sa souplesse et ses notes fruitées permettent de le marier facilement sur des produits de la mer. Le Saint-Nicolas de Bourgueil est remarquable sur des bouchées à la reine aux poissons.

Avantage gustatif : Le Syrah est le cépage le plus répandu dans le monde. Ses fameuses notes fumées sont dues aux saveurs épicées qui viennent se marier avec des touches de violette). Les poissons riches en oméga 3 comme le saumon, la  truite, les sardines ou le maquereau sont très propice à ce vin raffiné.

Les vins appropriés pour une dégustation de coquillages et crustacés

Les fruits de mer ne seraient pas sublimés s’ils étaient servis sans un bon vin frais et de qualité.

De nombreux cépages se prêtent parfaitement à l’association avec des coquillages crus comme cuits.

Les champagnes et vins mousseux peuvent également convenir à des petites verrines de fruits de mer, ou des coquilles Saint-Jacques justes snackées.

Au même titre qu’un plat de viande, la gastronomie de la mer doit recevoir autant d’attention dans le choix des vins. Une rencontre avec la terre (vignes) et la mer (crustacés) qui ne s’oublie jamais.

poissons grillés et vin rosé

Un vin blanc adapté pour les coquillages

Comment savourer une assiette d’huîtres ou des moules marinières sans un excellent vin blanc sec comme le Muscadet et le Chablis ? Les coquillages se font souvent accompagner d’un peu de pain, de beurre et d’un incontournable vin blanc !

Voici notre sélection :

Avantage gustatif : Ce jeune vin convient parfaitement aux coquillages que l’on mange crus. Ses notes acidulées de pommes et de citron apportent une fraîcheur à l’iode contenue dans les huîtres, les palourdes, les praires ou les couteaux par exemple. Le Bourgogne aligoté est à sortir au dernier moment du réfrigérateur pour encore plus de saveurs !

Avantage gustatif : La rondeur du Châteauneuf du Pape s’associe divinement bien avec tous types de coquillages. Ses tanins ne sont pas invasifs. Les touches d’amandes grillées, et les nuances florales qui tirent vers le miel en vieillissant sont très appréciables sur un plateau de fruits de mer.

Avantage gustatif : Un cépage blanc de la Marsanne qui marque très peu d’acidité pour un grande fraicheur. Le Crozes-Hermitage possède de jolies teintes florales et fruitées à la fois. Ce vin doux et mélangé est particulièrement délicieux sur les coquillages cuits comme les coques, ou les pétoncles.

Avantage gustatif : Servi bien frais, le Graves blanc est un vin corsé et charnu. Très aromatique, il se sert facilement avec des coquillages crus comme cuits. Les bulots ou bigorneaux à la forte saveur s’accommodent parfaitement aux notes d’agrumes et de fruits exotiques qui s’animent au fil des années.

Avantage gustatif : Le Muscadet est un vin sec remarquable pour accompagner coquillages comme crustacés. L’iode des huîtres viennent se mêler au caractère musqué pour une finalité aigre-douce. Ce cépage frais et désaltérant est vif et tendre à la fois. Il s’apprécie aussi avec des crustacés à chair molle comme les langoustines.

Avantage gustatif : Le Quincy révèle un côté minéral et fruité. Ses traits de fleurs blanches et de poivre se marient avec la plupart des fruits de mer croquants ou cuisinés. Ce cépage fin peut aussi fournir une bonne base de cuisson pour les coquillages qui s’ouvrent à la casserole comme les moules ou les coques.

Un vin blanc adéquat pour les crustacés

assiette d'huitres et vin blanc
vin blanc moules marinière

Par crustacés, on entend dégustation d’araignée de mer, de crabe, de homard, d’écrevisses, de langoustes, de langoustines…

Au-delà de pouvoir être accompagné des vins blancs qui se marient à la perfection avec les coquillages, d’autres cépages sont faits pour enrichir leur bouquet.

Voici un choix supplémentaire :

Avantage gustatif : Ce vin est à sélectionner pour la richesse de ses arômes. Le Petit Chablis est identifié par son appellation village. Un fond minéral vient se poser sur des notes d’agrumes et de fleurs blanches qui soulignent le goût des courts-bouillons utilisés pour cuire les crustacés. Une alliance parfaite !

Avantage gustatif : Le Pouilly-fumé est à distinguer du Pouilly-Fuissé. Ce vin blanc sec met à l’honneur le Sauvignon aux notes fraiches et florales que des agrumes viennent dynamiser. Le Pouilly-fumé est peu tannique. Sa légèreté permet d’être servi sur des crustacés préparés ou flambés comme les crevettes, les homards ou les tourteaux.

(Visited 14 times, 1 visits today)
Fermer